Lomé abritera en 2017 un symposium sur la gouvernance durable

37

La capitale togolaise renoue décidément avec l’organisation de grandes rencontres internationales. L’Organisation des Nations Unies vient de privilégier Lomé qui devra donc abriter le symposium sur la gouvernance durable en 2017.

Ce sera une première rencontre de cette envergure visant à plancher sur les enjeux d’une gouvernance durable en relation avec les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies.

En Rappel, le Togo est un des pays pilotes des ODD et le premier à avoir pondu un rapport sur l’Etat d’avancement du processus d’intégration des ODD dans les instruments de gouvernance et de développement. C’était en juillet 2016.

Selon Mme Khardiata Lo Ndiaye, représentante résidente des Nations Unies au Togo, le pays a joué un rôle louable dans le processus de conciliation des trois dimensions du développement durable à savoir économique, sociale et environnementale.

Après le sommet extraordinaire de l’Union Africaine sur la sûreté et la sécurité maritimes et le Développement en Afrique, le bal semble ouvert pour les grands rendez-vous mondiaux dans la capitale togolaise. Ce rôle était l’apanage de Lomé avant les années 1990.

Le sommet Afrique-Israël sur la sécurité et le Développement est aussi prévu pour 2017 à Lomé.

A. Lemou

icilome.com