Loïc Gagnon rencontre ses mésaventures dans France Football

23

Le Franco-Togolais Loïc Gagnon formé à Monaco a eu la malchance de tomber sur des agents de joueurs véreux qui lui ont fait des promesses de Gascon. Il raconte ses mésaventures dans les colonnes de France football.

Erreur de jeunesse

Loïc Gagnon a forgé ses armes à Monaco avant de rejoindre Nice. Très jeune à l’époque, donc naïf, il a facilement cédé aux propositions mirobolantes des agents véreux.

« À dix-sept ou dix-huit ans, j’avais beaucoup de sollicitations d’agents qui me promettaient la lune. J’étais un peu chamboulé par tout ça, et j’ai fini par changer d’agent. Mais toutes ces promesses ne se sont jamais produites », se rappelle-t-il.

Alors qu’il devrait poursuivre sa progression, sous la pression d’agents, il choisit de tenter sa chance. Arrivé à FC Sion en Suisse, il n’a jamais signé de contrat. Il a pris un « gros coup au moral ».

Revenu en France pour trouver un point de chute, tout se complique davantage. Sans situation financière stable, sa copine tombe enceinte dans la foulée. D’Ivry, en CFA Cagnes-sur-Mer, en DH, rien ne change.

Sur proposition d’un autre agent, il décide de faire un tour au Brésil. Là aussi, rien ne se passe comme prévu. « C’était un club de troisième division, une toute autre vie, une toute autre manière de jouer au foot. Je n’étais pas à ma place », raconte le joueur désabusé.

Une nouvelle ère

Aujourd’hui, les choses semblent aller mieux pour lui. Alors qu’il est convoité par Amiens en Ligue 2 en France, il rejoint le championnat slovaque.

« Je ne sais pas si je le regrette, mais cela a été ma décision. Même si mon objectif reste de revenir en France. Jusqu’à la fin, je ne lâcherai rien pour y arriver, j’ai fait des erreurs de jeunesse, des mauvais choix. Car si j’avais été plus sérieux, plus assidu, plus humble, j’aurais pu être en Ligue 1 depuis un certain temps », reconnaît Loïc Gagnon.

A.H.

icilome.com