Les zones desservies par les hotspots wifi publics sur l’étendue du territoire

23

Depuis quelques semaines, le ministère des Postes et de l’Economie numérique s’emploie à l’installation des zones d’accès internet wifi public sur l’étendue du territoire. On en sait maintenant un peu plus sur les tarifs et la localisation de ces hotspots wifi publics sur l’étendue du territoire.

C’est la capitale Lomé qui en est plus équipée avec une dizaine de bornes wifi principalement concentrées au centre-ville : Hôtel Sarakawa, Hôtel Ibis, Hôtel Radisson Blu, Université de Lomé, Palais des congrès et place de l’indépendance, Direction Générale du Port Autonome de Lomé, TP3 en zone portuaire et les bars partenaires, selon une infographie établie par Cina Lawson, la ministre en charge du secteur, Carrefour Déckon.

Malheureusement, le wifi du carrefour Déckon par exemple ne marche pas. Il en est de même pour certains dans la liste. De même, la communication autour des produits est très limitée, à tel enseigne qu’il est impossible à un potentiel client de savoir où payer et obtenir un code de connexion.
Les tarifs sont fixés à 200F CFA l’heure et 800F CFA pour 5 heures de navigation.

Outre Lomé, 7 villes bénéficieraient de ces réseaux wifi publics répartis comme suit : Aného 1 (place publique à côté de l’hôtel Oasis), Tsévié 2 (Mairie), Kpalimé 1 (Gbadjadji), Atakpamé 1 (place publique Midudu), Sokodé 1 (esplanade de la préfecture), Kara 2 (Université de Kara et place de la victoire) et Dapaong 1 (esplanade de la préfecture).

Selon Cina Lawson, 274 000 Togolais feraient déjà usage de ces infrastructures et il serait judicieux de recueillir l’avis de ces utilisateurs sur la qualité du produit qualifié de « haut débit » puisque théoriquement, le débit est de 100Mbit/s.

La vision du gouvernement est de rapprocher ces réseaux publics des populations à une distance maximale de 5 km d’ici 2030.

A. Lemou

icilome.com