Les préconisations de l’ACAT-Togo contre le terrorisme

21

L’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture Togo (ACAT-Togo) semble avoir les astuces qu’il faut pour contrecarrer le terrorisme. L’association dirigée par Sœur Amélie de Souza a essayé d’égrener ces différentes astuces mercredi au cours d’une table ronde qu’elle a organisée à Lomé.

La table ronde l’ACAT-Togo est axée sur le thème” la peine de mort et la problématique du terrorisme”. 

L’initiative de la rencontre était de sensibiliser la société civile, l’Etat et la population sur la peine de mort et le terrorisme, qui prend de plus en plus de l’ampleur et porte atteinte à la vie humaine et à la détermination des défenseurs des droits de l’homme. 

En effet, face à cette situation, les défenseurs des droits de l’homme se retrouvent devant un dilemme: faut-il défendre la vie d’un terrorisme ou souhaiter sa condamnation à mort?

Dans sa communication, le Secrétaire d’ACAT-Togo, l’écrivain Bruno Haden a tenté de proposer des pistes de solutions au terrorisme.

M. Haden pense que pour combattre ce fléau, il faut respecter les droits de l’homme, avoir un procès équitable et s’attaquer au chômage, à la pauvreté, à l’analphabétisme et à l’injustice.

“Tout Etat qui veut faire face au phénomène du terrorisme doit vraiment travailler pour la réduction du taux de la pauvreté, du taux de chômage, promouvoir l’éducation et pour avoir des institutions judiciaires bien fortes”, a-t-il instruit. 

Abordant le sujet de la peine de mort, ACAT-Togo est restée fidèle à son programme de lutte contre la vindicte populaire et affirme qu’en tant qu’être humain créé à l’image de Dieu, nul n’a le droit d’ôter la vie à qui que ce soit. 

Bruno Haden a exhorté les citoyens du monde entier à être des ambassadeurs de la paix, l’association apprend que la peine de la mort ne dissuade pas le terroriste mais plutôt l’encourage.

TogoBreakingNews.info