Les plateformes des mutualistes de l’Uemoa harmonisent leurs connaissances à Lomé

34
Les plateformes des mutualistes de l'Uemoa harmonisent leurs connaissances à Lomé

Les participants de l’atelier de renforcement de capacités des responsables des plateformes nationales des pays de l’Uemoa se sont séparés ce samedi à Lomé après 5 jours de travaux. Réunis en atelier à Lomé depuis lundi, ces participants ont échangé sur la protection sociale et les systèmes d’extension de la couverture du risque maladie.

La réunion de Lomé à permis aux administrateurs et techniciens des plateformes de connaître et de maîtriser les concepts de protection sociale, d’approfondir leurs connaissances de la protection sociale ainsi que les instruments juridiques internationaux et nationaux, de connaître les systèmes d’extension de la couverture du risque maladie et de la couverture sanitaire universelle et d’évaluer la place et le rôle des mutuelles de santé.

« Nous avons un besoin qui est celui d’harmoniser nos pratiques et que le mutualiste qui quitte le Sénégal pour venir au Bénin trouve les mêmes outils qu’il utilise au Sénégal. Ça nous permet de mieux avancer et de connaître les démarches les plus indiquées pour aller vers nos autorités parce que la mutuelle ne peut fonctionner sans l’appui de l’état », à précisé Samba Ndiaye (Photo) de l’union nationale des mutuelles de santé communautaires du Sénégal (Unamisc).

Venues du Bénin, du Burkina Faso, de la Guinée, du Mali, du Sénégal et du Togo, les différentes délégations ont partagé des expériences de leur pays respectif en matière de protection sociale et de socle de protection et du niveau d’implication envisagée dans la mise en œuvre de la couverture sanitaire universelle.

« Cette formation nous permettra une fois de retour dans nos pays respectifs, de mieux faire face à la mission qui nous est confiée à savoir la gestion des mutuelles de santé, la collaboration avec l’état pour une meilleure gestion des problèmes de santé au profit de nos populations », a ajouté le représentant de l’Unamisc.

À la fin des travaux, les participants ont rendu publique une déclaration. « Nous demandons au gouvernement togolais de mettre en place les instruments prévus dans le cadre de la règlementation UEMOA, d’adopter le schéma d’articulation proposé dans le cadre de la couverture maladie universelle qui intègre les mutuelles de santé dans la gestion de ce dispositif, d’élaborer et adopter un plan stratégique de développement des mutuelles sociales pour qu’elles jouent pleinement leur rôle en tant qu’organisme de gestion déléguée de la couverture maladie universelle », a lu Abra Raven, porte parole des participants.

Dans la même optique, les participants engagent les mouvements sociaux à accompagner le gouvernement togolais dans la mise en œuvre de la couverture maladie universelle. Ils engagent également les structures d’appui et les mutuelles sociales à professionnaliser la gestion, la gouvernance et les activités des mutuelles aussi la plateforme à poursuivre la structuration du mouvement mutualiste pour répondre aux défis de la couverture maladie universelle.

DBD

icilome.com