Les derniers épisodes du feuilleton CAR !

76

L’implosion au Comité d’Action pour le renouveau (CAR) est manifeste. Les derniers épisodes de ce feuilleton, dont Me Yawovi Agboyibo est accusé d’être le principal instigateur, avant que le parti des déshérités ne devienne complètement une coquille vide, se jouent actuellement.

L’entourage de Me Yawovi Agboyibo riposte de nouveau

Les “détracteurs” de Me Dodzi Apévon, l’actuel président national du CAR, lui avaient donné jusqu’au 17 octobre dernier pour qu’il convoque un congrès électif. Le lendemain de cette date butoir, une partie des membres qui ne peuvent rien refuser à Me Yawovi Agboyibo rendent publique une « Déclaration constatant le vide crée au CAR par le non renouvellement des organes nationaux ».

Dans ce document, ceux qui réclament à mots couverts le retour du « Président-fondateur » contre vents et marées, rappellent « au Président national du CAR que son second mandat ainsi que ceux des autres organes nationaux du Parti arrivent à expiration le 17 octobre 2016 à minuit et qu’il lui revient de convoquer dans le délai statutaire, le Congrès du Parti en vue de leur renouvellement ».

« Considérant que par la même lettre, nous avons signifié au Président National que si de par la persistance de son inertie, la crise perdure et que le CAR vient à tomber dans un vide statutaire, les fédérations prendront leur responsabilité, étant entendu que les 36 fédérations représentent l’ensemble des citoyens membres du Parti et que c’est d’elles que les organes nationaux tirent leur légitimité ; Considérant qu’il est établi que les organes nationaux du Parti n’ont pas été renouvelés à la date limite du 17 octobre à minuit », écrivent-t-ils.

En conclusion, les proches de l’ancien président de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) constatent « solennellement que les organes nationaux issus du Congrès de 2008 sont tombés dans un vide statutaire à compter de mardi 18 octobre 2016 ». Et par conséquent, ils se réuniront le samedi 22 octobre 2016 pour prendre des mesures « pour suppléer au vide constaté ».

Me Dodzi Apévon contre-attaque

Comme un jeu de ping pong, l’actuel président national du Comité d’action pour le renouveau, par un communiqué de presse dont copie est parvenue à notre Rédaction, répond à ses détracteurs. Selon Me Dodzi Apévon, cette “nième et honteuse manigance de Me Agboyibo” fait sourire. Pour lui, il est malheureux de constater que Me Agboyibo a choisi résolument de parvenir à ses fins.

Me Dodzi Apévon ne reconnaît plus son ancien mentor qui s’est employé, regrette-t-il, à détruire le CAR en poussant dehors tous les membres du parti qui lui font ombrage. Toutes les manigances en cours sont illégales, estime le président national qui dit ne pas se laisser distraire par les cabales contre sa personne et ses soutiens.

Dans son communiqué, il dit prendre acte de tout ce que ses rivaux font « en toute illégalité », mais continue à assumer ses charges à la tête du CAR.

Le combat entre le maître et son ancien disciple franchit une nouvelle étape. Et la prochaine risque d’être sans concession. Visiblement, les deux camps tendent vers de grands déballages. Au grand dam de ceux qui sont toujours nostalgiques de cette formation politique qui, jadis, joua un rôle important dans l’opposition.

A.H.

icilome.com