Le Rapport d’analyse du dividende démographique selon la méthodologie des comptes de transferts nationaux du Togo, désormais disponible

90
Le Rapport d’analyse du dividende démographique selon la méthodologie des comptes de transferts nationaux du Togo, désormais disponible

Selon les indicateurs issus des enquêtes démographiques et de santé réalisées par le Fonds mondial pour la Population (UNFPA) au cours des 25 dernières années, le nombre moyen d’enfants par femme est passé de 6,4 en 1988 à 5,2 en 1998, puis à 4,8 en 2013. Bref, la population togolaise est relativement jeune. Les adolescents et jeunes en âge de travailler sont plus nombreux que les enfants et les personnes âgées. Ce constat constitue un dividende démographique important à exploiter par le Togo. Cette préoccupation fait depuis plusieurs mois objet d’analyse des acteurs impliqués dans l’étude démographique.

Le rapport de ces travaux d’analyse du dividende démographique selon la méthodologie des comptes de transferts nationaux (DD&NTA) a été présenté aux différents acteurs et aux médias au cours d’un atelier de validation ce mercredi à Lomé. C’était en présence du Représentant assistant de l’UNFPA au Togo, Koffi VIDZRAKOU, du président du comité de pilotage Djeckbary BAMBAH, et de la Directrice des études de la population Egnonam WOMITSO, a constaté l’Agence de presse Afreepress.

Selon le Représentant assistant de l’UNFPA au Togo, cette baisse graduelle de la fécondité concomitamment à la mortalité qui est en baisse depuis plusieurs décennies grâce à l’amélioration des conditions socio-sanitaires est un atout pour le pays et c’est le moment de tirer meilleurs parti de la fenêtre d’opportunité.

« L’atelier de présentation et de validation du Rapport d’analyse du dividende démographique selon la méthodologie des comptes de transferts nationaux constitue une étape importante de la feuille de route élaborée par les cadres nationaux ayant pris part à Dakar en octobre 2015 à l’atelier régional de formation sur la mesure du DD&NTA. Feuille de route que nous avons tous ensemble adoptée en avril 2016 pour conduire le processus d’analyse du dividende démographique au Togo dans un esprit participatif en vue de son exploitation au profit de la croissance économique du Togo », a-t-il indiqué.

Pour M. VIDZRAKOU, la mise en place rapide par le gouvernement, du Comité de pilotage et de l’équipe technique sur la question, est déjà un indicateur fort d’appropriation nationale qui inaugurait d’une belle suite dans la mise en œuvre de cette feuille de route.

« Aujourd’hui, le rapport d’analyse du dividende démographique selon la méthodologie des comptes de transferts nationaux du Togo est disponible et sera validé incessamment au terme de notre rencontre de ce jour et l’UNFPA s’en félicite. Ce rapport s’inscrit, faut-il le rappeler, dans le cadre de la recherche des voies et moyens les mieux adaptés pour tirer bénéfice de la dynamique de population, qui constitue aujourd’hui une opportunité pour booster la croissance économique du Togo, en accompagnant cette transformation structurelle de la population par des actions idoines de développement du capital humain, de création d’emplois décents et de bonne gouvernance », a-t-il souligné.

Le Représentant assistant du l’UNFPA n’a pas manquer de rappeler que c’est dans cette optique que son institution s’emploie à promouvoir le concept du dividende démographique, en vue de son appropriation nationale par l’ensemble des pays en développement et particulièrement ceux des pays d’Afrique subsaharienne qui ont dans leur majorité, amorcé le processus de la transition démographique depuis plusieurs années , avec la baisse progressive du niveau de fécondité.

Il faut dire que le dividende démographique désigne l’accélération de croissance économique qui pourrait résulter de la transformation de la structure par âge de la population, à mesure que la proportion de la population à charge diminue pendant que celle des jeunes et des adultes en âges de travailler augmente.

Mathurin A.

icilome.com