Le préfet de tône exige la délocalisation du meeting de CAP 2015 16/09/2016

83

Par Marcelle Apévi
Le préfet de tône exige la délocalisation du meeting de CAP 2015                                                                             16/09/2016

Le meeting de CAP 2015, dans le cadre de sa tournée nationale, ne pourra probablement pas se tenir sur l’esplanade de la préfecture comme l’aurait souhaité les responsables de ce regroupement de partis politiques.

Au lendemain de l’assassinat des deux élèves, Douti Sinanlengue et Anselme Sinandare par les forces de l’ordre, dans le cadre des manifestations de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT), le préfet de Tône, Douti Tchimbiandjoa a pris un décret interdisant toute manifestation des partis politiques sur l’esplanade de la préfecture de Tône.

Et pour les besoins de l’organisation du meeting du CAP 2015 de ce samedi à Dapaong, le député Alphonse Kpogo et Francis Pedro Amuzun ont rencontré hier jeudi après-midi le préfet de Tône.

Ce dernier a argumenté que c’est suite à la grève de la STT en 2015 qui a dégénéré et où les manifestants ont cassé les locaux de la préfecture qu’il a pris cet arrêté. Sauf que depuis ces tristes événements, plusieurs manifestations ont eu lieu sur cet esplanade notamment des meetings du RPT/UNIR lors de la campagne présidentielle de 2015 et la dernière caravane de ADDI à Dapaong. Toutes ces manifestations se sont passées sans heurts.

Malgré l’insistance des représentants de CAP 2015, le zélé préfet est resté imperturbable sur sa position. Ce qui fait présager la délocalisation du meeting de CAP 2015.
Pour l’heure, on ignore l’endroit fixe où se tiendra ce grand meeting qui annoncent les couleurs du CAP 2015 dans un contexte où tout le pays est mis en état d’alerte juste à cause d’un sommet de gâchis du contribuable togolais.

Togo-Online.co.uk