Le MMLK propose au gouvernement de mettre en place une commission ad hoc pour résoudre les problèmes fonciers

16
Le MMLK propose au gouvernement de mettre en place une commission ad hoc pour résoudre les problèmes fonciers

Depuis quelques jours, on signale à Davié Kpota dans la préfecture de Zio (30 km au nord de Lomé), des échauffourées entre forces de l’ordre et des populations, avec en toile de fond des expulsions d’habitations.

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK), « la voix des sans voix », à travers un communiqué, réagit en condamnant des « actes excessifs de violence » et estime que c’est un problème foncier de trop.

« Ces actes ont fait des énormes dégâts, des blessés graves parmi les forces de sécurité et des habitants. Selon les informations, il y aurait un mort mais qui reste à vérifier », indique le communiqué du MMLK qui poursuit qu’après Adakpamé, Akodesséwa et Afidégnigban, la liste des localités où on note des litiges fonciers graves s’allonge avec Davié Kpota en seulement deux (2) mois.

L’association de défense des droits de l’homme signale également des arrestations massives et une psychose généralisée au sein de la population de cette localité.

Pour régler efficacement ce problème des expulsions d’habitations, le mouvement présidé par le pasteur Komi Edoh, propose que le gouvernement mette en place une commission ad hoc, « chargée de définir les modalités de règlement pacifique des litiges fonciers collectifs et communautaires ».

Selon les informations apportées par le MMLK, est à la base du problème foncier de Davié Kpota, une dame qui dit être le propriétaire de toute la localité de Davié Kpota.

Modeste K.

icilome.com