Le Groupe FINACTU remporte l’appel d’offres lancé par la CIPRES pour la création du Fonds d’Investissement Africain

6

(FINACTU ) – Le Groupe FINACTU est heureux d’annoncer avoir remporté l’appel d’offres lancé par la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale (CIPRES) pour la création du Fonds d’Investissement Africain (FIA). Rappelons que la CIPRES est un organisme de supervision régionale qui contrôle 25 institutions de sécurité sociale de 16 Etats africains de la zone franc.

Le FIA est une initiative récente de la CIPRES, largement soutenue par les Directeurs Généraux des 25 institutions, qui a souhaité promouvoir une convergence des stratégies d’investissement et une mise en commun des réserves des OPS membres afin d’améliorer les performances de leur gestion financière. Le FIA est destiné à centraliser une partie des réserves et à investir dans la sous-région, sur toutes les classes d’actifs : actions cotées, obligations, private equity, immobilier, infrastructures… Ces institutions entendent jouer un rôle d’investisseur institutionnel de premier plan dans la zone, en rassemblant leurs forces au sein d’un Fonds régional d’investissement, le FIA.

Opposé à deux grands cabinets de conseil internationaux, FINACTU a su convaincre le Secrétariat Exécutif de la CIPRES et les Directeurs Généraux des institutions de sécurité sociale, réunis à Brazzaville pour auditionner les cabinets candidats. La CIPRES était appuyée par le cabinet PHOENIX CAPITAL MANAGEMENT (www.phoenixafricaholding.com).

Comme le commente Mme Géraldine MERMOUX, venue défendre la candidature du Groupe FINACTU qu’elle dirige, « nous avons mis en avant l’alliance originale de compétences rarement combinées : un très solide ancrage de FINACTU au carrefour de la protection sociale et de la finance en Afrique. Alors que les mondes de la protection sociale et de la finance sont culturellement souvent opposés, FINACTU a réussi l’alchimie de les marier ».

Denis CHEMILLIER-GENDREAU (photo), président de FINACTU lui-aussi présent, rappelle que « les institutions de sécurité sociale sont confrontées, en Afrique comme ailleurs, au vieillissement des populations, qui renchérit le coût de la protection sociale, et notamment de la retraite. Face à cela, l’optimisation de la gestion des réserves devient un enjeu majeur, en apportant aux institutions une source supplémentaire de revenus. De plus, les projets en cours de création de régimes complémentaires par capitalisation vont obliger les caisses de sécurité sociale à placer la gestion d’actifs au cœur de leur activité : le FIA est donc un projet précurseur, qui témoigne de la très profonde et rapide modernisation de la sécurité sociale africaine ».

La valeur ajoutée du FIA ira même au-delà des problématiques intrinsèques aux Caisses de sécurité sociale et à leurs cotisants, puisque le FIA participera au développement du tissu économique des pays membres en apportant une nouvelle source de financement aux entreprises locales. Les équipes de FINACTU sont particulièrement fières d’assister la CIPRES et ses Membres dans la réalisation de ce projet à la portée socio-économique importante, et de contribuer ainsi au développement du continent.

Pour mémoire, les pays adhérents à la CIPRES sont : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Équatoriale, Madagascar, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tchad, Togo et Union des Comores.

Les missions de la CIPRES sont (i) de fixer les règles communes de gestion à travers l’harmonisation des dispositions législatives et réglementaires propres à la prévoyance sociale, (ii) de contrôler la gestion des organismes de Prévoyance Sociale et (iii) de leur apporter une assistance technique (formation, etc.).

14

Agence Ecofin