Le gouvernement révèle les aspects de la réorganisation de Togo Telecom et Togocel

34

Après avoir dressé un état des lieux « sans complaisance » de Togo Telecom et Togocel qu’il juge « encourageant », première étape du processus de réorganisation des deux entreprises publiques, le conseil des ministres du 08 novembre 2016 a décidé de passer à la seconde étape. Il s’agit de fusionner ces deux sociétés d’Etat pour en faire une seule entité avec des filiales spécialisées.

Il est prévu pour le nouveau groupe Togo Telecom « une filiale ‘’infrastructures fixe/mobile’’ chargée des investissements, une filiale ‘’des installations et support à la maintenance’’ regroupant les équipes d’intervention sur le terrain ; et une filiale ‘’ service fixe/mobile’’ qui proposera des offres convergentes et innovantes aux clients particuliers et entreprises à des prix très attractifs », souligne le conseil des ministres.

L’objectif de cette grande mutation de l’opérateur historique et de sa branche mobile engagée depuis l’année dernière sur instructions du président de la République, Faure Gnassingbé, est de rattraper le retard accusé par le pays en matière de télécommunications et assurer aux populations un accès de qualité aux services de téléphonie et Internet à des coûts abordables.

Cina Lawson (photo), la ministre togolaise des postes et de l’Economie numérique, lors de l’annonce le 1er septembre 2015 du projet de réorganisation de Togo Telecom et Togocel, expliquait que la fusion des deux entités en une seule découlait d’une mauvaise politique de fonctionnement individuel. « Nous sommes dans une situation où bien souvent Togo Telecom est en concurrence avec Togocel et vice versa », déplorait-elle.

Muriel Edjo

Agence Ecofin