Le budget 2017 couve depuis mardi à l’hémicycle

21

Adopté en Conseil des ministres le 14 Novembre dernier, les prévisions budgétaires s’équilibrent en recettes et en dépenses à 1 218,7 milliards de francs. Les ressources sont estimées à 1218,7 milliards contre 962,8 milliards de francs CFA en 2016, soit une hausse de 26,6 %.

Selon le communiqué du gouvernement, «l e projet de loi de finances, gestion 2017, est essentiellement orienté vers la satisfaction des besoins sociaux auxquels elle consacre une très grande part des ressources (46,8 %) ainsi que la réalisation de certaines infrastructures qui sont dans un état d’exécution avancée et le renforcement de la gouvernance ».

Mardi, le document a été envoyé sur la table des députés qui disposent donc de 45 jours pour l’étudier, faire des amendements si nécessaire et le voter.

Rappelons que par les années passées, l’opposition parlementaire s’est abstenue dans cet exercice, estimant que ses amendements sont balayés du revers de la main par la majorité présidentielle parlementaire. Le même scénario n’est pas loin de resurgir cette année.

A. Lemou

icilome.com