L’axe Lomé-Cotonou se renforce contre la criminalité transfrontalière

52

Les autorités togolaises et leurs homologues du Bénin unissent leurs forces contre la criminalité transfrontalière. Elles ont jeté les bases de leur collaboration ce mercredi au cours d’une rencontre à Lomé.

Désormais le Togo et le Bénin se coalisent pour neutraliser les malfrats. Les deux pays sont frontaliers, partagent des réalités socioculturelles, ce qui facilite la circulation des malfrats entre ces deux espaces.

« De nos jours, qu’on soit policier, gendarme, militaire et que sais-je encore du Bénin ou du Togo, les criminels doivent être perçus comme un ennemi commun à traquer avec sérénité et rigueur où qu’ils se trouvent », a lancé Yark Damehame, ministre togolais de la Sécurité et de la Protection civile.

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique du Bénin, Lafia Sacca renchérit : « Notre combat commun est la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, le grand banditisme, le terrorisme, laquelle lutte ne peut être menée avec succès de nos jours, de façon individuelle et isolée ».

La coopération entre ces deux pays se fera à travers les échanges de renseignement en temps réel, l’organisation d’opération et de patrouille commune, entre autres.

A.H.

icilome.com