L’auteur de la déclaration des présidents fédéraux du CAR, c’est Me Agboyibo, soutient Me Apévon

64
L’auteur de la déclaration des présidents fédéraux du CAR, c’est Me Agboyibo, soutient Me Apévon

Les mots choisis par le président national du Comité d’action pour le renouveau (CAR), Me Paul Dodji Apévon dans un communiqué pour réagir par rapport à la déclaration rendue publique ce mardi par les présidents fédéraux du parti politique qu’il dirige, sont durs.

Selon Me Apévon, la déclaration pondue pour constater le vide juridique à la tête du CAR est une « énième et honteuse manigance » de Me Yawovi Agboyibo, son prédécesseur à la tête du CAR.

« Il est malheureux de constater que ce dernier est résolument décidé à mettre son intelligence et son énergie au service du mal et n’est prêt à reculer devant aucune vilénie pour parvenir à ses fins », écrit le président du CAR. Il soutient mordicus que Me Agboyibo veut revenir à la tête du CAR « vaille que vaille » ou à défaut, souligne-t-il, « d’y mettre celui qui est plus disposé à faire ses quatre volontés », conformément à un « plan machiavélique ».

S’agissant de la coordination des présidents fédéraux du CAR, Me Paul Dodji Apévon n’y croit pas un seul mot. Cette coordination qu’il qualifie de fameuse, n’a selon lui aucune base juridique, suivant les statuts du parti. Mieux, il estime qu’aucune réunion n’a eu lieu avant que la déclaration ne soit rendue publique. « La déclaration rendue publique a été envoyée à 3 heures du matin à certains journalistes. A quel moment de la journée se sont-ils réunis ? », se demande-t-il dans son document.

S’il y a un vide statutaire comme le soutient la déclaration, écrit le président du CAR qui sera certainement évincé de la tête du parti politique le samedi prochain, les présidents fédéraux ne sont pas épargnés.

Me Apévon dit déjà prendre acte de ce qui se fera le samedi prochain et rappelle que la majorité des militants du CAR ne cautionne pas ce qui se passe.

Modeste K.

icilome.com