L’ATC rassure les consommateurs togolais sur les conditions de production de l’eau en sachet “Perle water”

39
L’ATC rassure les consommateurs togolais sur les conditions de production de l’eau en sachet

Il est constaté depuis 2014, sur le marché togolais, la commercialisation de l’eau en sachet dénommé « Perle Water », une eau produite au sur le territoire togolais. Dans le but de s’assurer de la qualité de cette denrée
alimentaire vitale à l’être humain et du respect des normes d’hygiène
dans la production de ladite eau, l’Association togolaise des consommateurs (ATC) a effectué une visite d’inspection et de contrôle ce vendredi sur le site de production de cette eau.

C’était en présence du vice-président de l’ATC, Gagalo BENETI, du chef service audit environnemental à l’Agence nationale de gestion de l’environnement (ANGE), Yao Anyakitan IROKO, du directeur général de Perle water, Ralph Ekue-Hettah ; des responsables du l’Institut national d’hygiène (INH) et des hommes de médias, a constaté l’Agence de presse Afreepress.

Selon monsieur BENETI, le but de la démarche de l’ATC est de se rendre sur le lieu de production de cette nouvelle eau qui est proposée aux consommateurs togolais, pour constater de visu les conditions de production de ladite eau.

« L’ATC dans son rôle de contrôle et de protection des consommateurs togolais, effectue souvent des visites de terrain pour voir ce qui se fait dans les usines, les conditions dans lesquelles les produits que nos consommateurs achètent sont faits. C’est dans ce cadre que nous avons adressé une lettre à la direction de la société Perle water pour venir visiter ses locaux et ils ont répondu favorablement à notre lettre », a-t-il indiqué.

Pour M. BENETI, il y a sur le marché togolais plus de 180 types d’eau en sachet, mais les sociétés qui respectent les normes requises d’hygiène et de qualité dans la production sont à compter au bout des doigts. Au cours de cette visite d’inspection, il s’est félicité que l’usine Perle water répond bien à ces normes de production, avec les machines sophistiquées de filtrage, de désinfection de l’eau, des dispositifs techniques dans les salles de traitement etc.

Pour le directeur de la société Perle water, une seule raison sous-tend l’acceptation de la demande de visite de l’ATC, c’est de montrer la transparence de la société dans la production de cette eau, qui a reçu la certification de l’INH, qui est l’une des institutions étatiques de contrôle de qualité.

Le responsable de l’ANGE quant à lui a noté quelques manquements au cours de la vite, notamment la rouillure de certains tuyaux dans l’usine qu’il a demandé qu’on remplace ou qu’on peinture rapidement, ainsi que la voie d’accès au site d’installation de ladite usine qui est totalement remplie d’eau due aux pluies diluviennes et a recommandé que les travaux d’assainissement et d’aménagement des routes soient élargis vers le site.

Mathurin A.

icilome.com