L’ATC alerte la population sur la consommation de « cubes » déversée sur un dépotoir à Avepozo

351

Une importante quantité de produits périmés dont les origines restent inconnues, ont été retrouvés sur un dépotoir à Avepozo (banlieue à l’Est de Lomé), plus précisément dans le quartier Avépozo-kpota. Alertés, les responsables de l’Association togolaise des consommateurs (ATC) ont fait une décente ce vendredi sur le terrain pour constater de visu les faits, a constaté l’Agence de presse Afreepress.
 
Arrivés sur les lieux en compagnie des journalistes, ils ont été rejoints par une délégation de la brigade de contrôle du ministère en charge du commerce. Quelle n’a pas été leur surprise de voir que la plus grande partie de la cargaison déversée, des paquets de cube de marque « Ducro », est emportée par les populations riveraines.
 
« C’est depuis avant-hier vers 16h que nous avons commencé par remarquer ces produits sur le dépotoir. On a vu certaines femmes se ruer vers le tas pour ramasser et emporter d’énormes quantités » a témoigné un habitant du quartier.
 
« Nous avons aperçu une voiture 4X4, venu déverser les produits sur le dépotoir mais, sans la présence d’esprit de capter son numéro d’immatriculation. C’est après leur départ que les femmes étaient venus ramasser les produits », a renchéri un autre habitant.
 
C’est une situation qui a laissé de marbre le vice-président de l’ATC, Benetti Gagalo et sa délégation.
 
« C’était hier nuit que nous avons été informés, avec photo à l’appui qu’il y a des cubes périmés qui sont déversés à Avepozo. Au vu des photos, nous nous sommes dits que c’est grave et qu’’il faut faire quelque chose. Arrivés ici, ce que nous avons vu est vraiment désolant. Ce qui est encore grave, c’est que ces femmes qui ont ramassé ces produits vont aller les revendre et ils seront par la suite consommés par la population », a-t-il déploré avant d’ajouter « nous pensons porter plainte contre X, parce que c’est la vie des consommateurs qui est en danger. Nous sommes dans un pays de loi et s’il faut jeter ces produits jusqu’à une certaine quantité, il y a des dispositions légales à prendre. Tel n’a pas été le cas. Donc nous sommes dans l’obligation d’agir pour que cette situation ne se reproduise plus ».
 
Il a saisi l’occasion pour appeler la population à plus de vigilance et à bouder sur le marché, ces cubes qui seront, selon lui, sources de plusieurs maladies. « Nous tenons également à appeler la population d’Avepozo en général et celles du quartier Avépozo-Kpota à ne pas vendre ni consommer ces cubes. Car de toute évidence, ils sont jetés au dépotoir parce qu’ils sont impropres à la consommation et partant de là, demeurent sources de maladies ».
 
Présent sur les lieux, le chef du quartier, a déclaré ne pas être au courant de la situation. Tout en la déplorant, il s’est résolu de sensibiliser ses populations sur les risques de la consommation de ces produits.
 
« Nous ne sommes aucunement au courant de cet état de fait. Dommage que, les femmes aient pu emporter les cubes qui sont visiblement périmés. Notre action consistera donc à alerter les populations sur la situation et les inviter à ne pas consommer ces produits qui sont emportés. Nous serons désormais vigilants sur tout ce qui sera versé comme déchet sur le dépotoir », a-t-il laissé entendre.
 
Il susurre parmi les riverains présents sur les lieux que le dépotoir en question, est une cible habituelle pour des actions « malveillantes ».
 
Les produits restants ont été incinérés en présence du chef de brigade de Baguida et d’Ayao Sewodo, chef quartier Avépozo-Kpota.
 
G.B.
 
source : afreepress
 

TogoActualité.com