L’aéroport de Lomé est imperméable aux rumeurs

143

La nouvelle aérogare de Lomé, inaugurée il y a quelques mois, prendrait l’eau. C’est du moins que qu’affirme la presse. Le bâtiment n’aurait pas résisté aux dernières pluies diluviennes. 

‘C’est tout simplement ridicule’, répond le directeur général de l’aviation civile, Gnama Latta, qui explique que le bâtiment répond à toutes les normes internationales.

Republicoftogo.com : Confirmez-vous les informations publiées par certains journaux selon lesquelles la nouvelle aérogare souffrirait de malfaçon ? 

Gnama Latta : Tout cela est faux. Les travaux ont été réalisés dans les règles de l’art avec la supervision de la SOCOTEC et de l’ASECNA. Les compagnies aériennes africaines et internationales qui desservent Lomé exigent des normes exemplaires que nous respectons.

Republicoftogo.com : Les travaux se poursuivent sur le site

Gnama Latta : Oui nous avons entrepris d’augmenter la capacité de l’aérogare en prévision de la croissance du trafic. Il y aura des passerelles supplémentaires et tout devrait être achevé en février 2017. 

Republicoftogo.com :  Où en est-on avec le projet d’hôtel à l’aéroport ?

Gnama Latta : Il y aura bien un hôtel. Quatre candidats ont postulé et deux ont été retenus. Toute la procédure est 100% transparente. La SALT (société aéroportuaire de Lomé-Tokoin), qui pilote l’opération, retiendra la meilleure proposition.

Republic Of Togo