La presse togolaise en deuil 13/09/2016

110

Par Ekoue Satchivi

Alpha Doumbia de Forum Hebdo et de Nouvel Echo, a déposé sa plume
Alpha Doumbia , Névamé étaient ses noms de plume. Discret mais efficace dans le travail ; Alphonse Komi Névamé Klu dans le civil, lui l’animateur de la rubrique très lue « Carnet de Komivi Danyito » n’est plus. Ce pionnier de la presse indépendante togolaise a rendu l’âme à Lomé dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 septembre 20160 des suites d’une longue maladie.

Connu également dans le monde éducatif, Alphonse Komi Névamé Klu avait été enseignant et dirigé le CEG de Klikamé à Lomé avant de connu des déboires. Au niveau des médias, il avait été dès la fin des années 80, journaliste et rédacteur en chef du journal Forum Hebdo piloté par Gabriel Agah. Lorsque ce dernier fut contraint à l’exil, Névamé prit les rênes de cet hebdomadaire fort lu et apprécié par l’opinion à cause de son ton critique et acerbe. Forum Hebdo mis sous éteignoir, on verra Alpha Doumbia à la tête d’un nouveau journal, Nouvel Echo. Puis, il eut maille à partir avec les pouvoirs publics concernant un article dénonçant un baron qui aurait dissimulé « plusieurs milliards » de francs CFA dans son sous–sol.

En réponse à une convocation au ministère de l’Intérieur, Alphonse Komi Névamé Klu, fut placé en garde à vue à la gendarmerie de Lomé avant d’être relaxé. Cité plus tard dans la publication d’une information indiquant que le chef d’Etat togolais d’alors, feu Gnassingbé Eyadèma et ses proches seraient à la tête d’une fortune de 4, 5 milliards de dollars US avec pour source, le journal américain Forbes.

S’étant révélée fausse, cette information conduit l’opposant togolais, Claude Améganvi du Parti des Travailleurs, aussi poursuivi dans le cadre de ce dossier pour « atteinte à l’honneur » de feu Eyadèma à être condamné et écroué à prison civile de Lomé. Ses complices, Julien Ayi, le Directeur de la publication de Nouvel Echo arrêté et son rédacteur en chef Klu Névamé, en fuite, également condamnés. L’animateur de la rubrique « Le carnet de Komivi Danyito » connut alors les affres de l’exil en vivant reclus ici et là dans les pays limitrophes du Togo. Revenu au bercail après le décès du président Eyadèma ; Névamé Klu était resté distant de toute activité journalistique.

Togo-Online.co.uk