La ministre Victoire TOMEGAH-DOGBE dans la région des Savanes pour aider les jeunes à se prendre en charge

78
La ministre Victoire TOMEGAH-DOGBE dans la région des Savanes pour aider les jeunes à se prendre en charge

La plupart des localités de l’intérieur du pays sont en manque d’infrastructures socioculturelles, toute chose qui accentue le phénomène d’exode de la jeunesse vers les grandes agglomérations comme Lomé. Vendredi 17 février, une délégation du ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat et de l’Emploi des Jeunes, conduite par Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE était à Mango, dans la préfecture de l’Oti (550 Km au Nord de Lomé) où une cérémonie de pose de première pierre de la maison des jeunes de Mango a eu lieu en présence d’autorités administratives, politiques et religieuses de la localité, a constaté sur place l’Agence de presse Afreepress.

La maison des jeunes de Mango en voie de construction constitue un cadre socio-éducatif et culturel qui sera mis à la disposition des populations de la préfecture de l’Oti et propice à l’encadrement de la jeunesse en vue de sa participation active au développement national. C’est du moins ce qu’a indiqué vendredi, Victoire TOMEGAH-DOGBE dans son allocution de lancement des travaux. « Les besoins des communautés à la base sont nombreux et sont tous pressants. Afin d’y apporter des réponses idoines, rapides et concrètes, le Président de la République a initié d’importants programmes dont le plus récent est le Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) qu’il a tenu à lancer lui-même…Un tel programme dont la première phase prévoit la réalisation d’infrastructures sociales contribuera à combler le déficit important en termes de pistes de désenclavement, de bâtiments scolaires et d’ouvrages socio collectifs. C’est justement dans ce cadre qu’il est prévu la réalisation de la maison des jeunes de Mango. D’autres actions sont également prévues notamment la rénovation du centre hospitalier, des cliniques mobiles, l’électrification, l’ouverture de pistes rurales etc… », a-t-elle déclaré.

Concrètement, il s’agira de construire un bâtiment qui s’étend sur une superficie de 2 ha composée dans un premier temps, d’un bloc Administratif, d’un complexe bibliothèque-cyber et d’un restaurant-snack bar. La maison des jeunes de Mango comportera également une partie de voirie et réseau divers, d’un coût total estimé à 150 000 000 F CFA.

« Une fois réalisée, cette infrastructure offrira aux jeunes de l’Oti un cadre où ils pourront se retrouver pour échanger, entreprendre, se former, bref s’épanouir », a laissé entendre la ministre. Il faut souligner qu’une seconde phase des travaux est prévue avec la construction d’un auditorium, d’un parking, d’une aire omnisports et d’un espace vert. Sans oublier l’achèvement de la phase de voirie et de réseau divers.

La cérémonie de pose de première pierre de la maison des jeunes de Mango a été couplée d’une autre cérémonie ayant consisté en la remise de kits d’insertion à des Jeunes volontaires Déscolarisés (JDS) qui ont eu à servir à Mango et à Dapaong entre octobre 2016 et le mois de février 2017.

Il s’agit ici d’un projet conduit par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) pour renforcer l’engagement citoyen des jeunes, leur employabilité et surtout pour les amener à se prendre en charge. « Le programme d’engagement citoyen JDS lancé depuis le 15 janvier 2016, fait partie de ces mécanismes novateurs. Il donne l’occasion au jeune d’entreprendre et de gagner sa vie. Bref le JDS combat l’oisiveté, et lutte contre le chômage. C’est une main tendue au jeune qui n’a pas eu la chance de continuer ses études scolaires afin de lui donner une seconde chance pour son insertion socioprofessionnelle », a fait savoir la ministre Victoire TOMEGAH-DOGBE sous les acclamations de l’assistance et en présence du préfet de l’Oti, qui a dit avoir particulièrement apprécié la démarche.

Des 213 jeunes volontaires déployés dans des communautés à la base de Mango et Dapaong, 43 ont su tirer leurs épingles du jeu. Ces derniers ont été dotés d’outils de travail ceci pour leur permettre de se lancer à l’assaut du marché du travail. Ils devront à terme, rembourser un quarts du montant de ces kits soit (25%), a précisé Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE au cours de la cérémonie de remise.

Ces 43 bénéficiaires ont profité de la présence de la délégation dans leur localité pour exprimer leurs reconnaissances au ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat et de l’Emploi des Jeunes et ses différentes structures à l’instar de l’Agence nationale du volontariat (ANVT), l’ANADEB, le FNFI, la direction de l’Artisanat…).

« Les attentes des populations sont encore nombreuses et légitimes. Je voudrais nous inviter à sauvegarder la paix sans laquelle rien n’est possible et à toujours rechercher les solutions à nos problèmes dans le dialogue et le respect des uns et des autres. Avant de vous inviter à la remise des kits et des clés puis au lancement des travaux de construction de la maison des jeunes, je voudrais en votre nom, rendre un vibrant hommage au Chef de l’Etat pour sa belle vision pour le développement harmonieux de notre pays », a dit en guise de mots de fin, la ministre avant de prendre congé de ses hôtes.

Théophile K. (Envoyé spécial de l’Agence de presse Afreepress)

www.icilome.com