La Franco-togolaise Ayélé conteste son licenciement du supermarché O’Marché de La Courneuve

91

Ayélé, 33 ans, est caissière au supermarché “O’Marché de La Courneuve” en France depuis un an et demi. Le site afrikatv.net informe qu’elle est « licenciée après une fausse couche au travail ». Alors que son employeur parle d’une erreur de caisse.

La raison officielle de son licenciement demeure « une erreur de caisse de 35 euros ». Mais l’intéressée rejette ce grief porté contre elle. Et elle pointe du doigt « ses conditions de travail non adaptées » à l’origine de sa fausse couche.

« J’étais en train de transporter des pastèques au magasin quand la poche des eaux s’est rompue », explique Ayélé au confrère. « La propriétaire du magasin m’a expliqué qu’elle me licenciait pour cette raison, mais surtout parce qu’elle ne supportait pas les rumeurs selon lesquelles j’aurais perdu mon bébé à cause des conditions de travail dans le supermarché. Ils ne voulaient pas avoir ma fausse couche sur le dos », révèle-t-elle.

Le soutien de la CGT

Dans ses moments difficiles, Ayélé peut compter sur le soutien de la CGT de La Courneuve. Selon Moussa Diakhaté, membre du bureau exécutif de ce syndicat, l’ex-caissière « était en train de porter une charge lourde lorsque la poche des eaux s’est rompue. Par ailleurs, on lui faisait le reproche d’être trop lente pendant sa grossesse. C’est une forme d’humiliation ».

Angoissée, moral au plus bas, la jeune femme ne compte pas baisser les bras et veut obtenir gain de cause dans ce qu’elle appelle « licenciement abusif ». Dans ce combat, elle s’appuie sur son syndicat et d’autres associations.

A.H.

icilome.com