La communauté togolaise au Liban s’active pour de meilleures conditions de vie

26

Les fils et filles du Togo en territoire libanais se sont retrouvés en Assemblée Générale le 06 Novembre dernier au domicile du «consul» du Togo à Sarba (région monts Liban). Sept points ont été abordés au cours de cette assemblée dont l’épineuse question de rapatriement du corps de la compatriote Amélie Sizing au pays.

A la rencontre de dimanche dernier, la communauté togolaise au Liban s’est planché sur le processus de rapatriement du corps de la sœur Amélie Sizing, morte mystérieusement dans un hôpital au Liban alors qu’elle avait quitté le domicile de son employeur dans des conditions inexpliquées. Nous reviendrons sur ce dossier.

Selon, les communications au cours de l’assemblée Générale, le processus de rapatriement se déroule presque bien en dépit du fait que l’appel à la mobilisation des fonds à cet effet n’a pas eu un écho assez favorable.

Il s’est agi également de réfléchir sur d’autres sujets tels que : la durée de vie des passeports, les sœurs détenues en prison dont certaines sont accusées de vol et d’autres sans papiers arrêtées par la police libanaise. Sur ce sujet, il fut évoqué le cas spécial des détenues à la Caritas Liban de même que celles qui, vivant dans des conditions irrégulières, auraient décidé de regagner le pays.

Mais l’autre goulet d’étranglement dans la lutte quotidienne des Togolais au Liban reste l’officialisation du consul M. Ammar Elias. Le pouvoir d’assistance de cet homme à l’égard des Togolais dans ce pays reste très limité, d’autant plus que Lomé traîne à lui accorder son onction diplomatique.

La Solidarité Togolaise au Liban (STL) a donc renouvelé son bureau qui fut à l’occasion présentée à la communauté.

A. Lemou

icilome.com