La campagne de vulgarisation du nouveau statut de la fonction publique officiellement lancée à Lomé

37
La campagne de vulgarisation du nouveau statut de la fonction publique officiellement lancée à Lomé

Le gouvernement togolais s’est doté depuis le 20 janvier 2013 d’un nouveau statut général de la fonction publique qui vient combler les lacunes du cadre juridique existant et adapter les textes aux nouvelles exigences. Pour mettre tous les acteurs impliqués au parfum de ce nouveau cadre juridique, le ministère de la Fonction publique, du travail et de la réforme administrative a mis en branle une campagne de vulgarisation à travers les tournées et atelier de sensibilisation et d’information.

Le ton de cette campagne a été donné au cours d’un atelier organisé ce lundi 14 novembre 2016 à Lomé, a constaté l’Agence de presse Afreepress. Ouverte par le Directeur de cabinet du ministère en la charge de la fonction publique, Kossi Kasségnin Donko, représentant son ministre, la rencontre prendra fin le 16 novembre prochain.

Son objectif est d’informer et sensibiliser les agents publics sur le contenu du nouveau statut général de la fonction publique, notamment le système d’évaluation et les nouvelles règles régissant les différentes positions, entre autres, les activités de l’agent, le congé de formation, la disponibilité, le détachement, la suspension, le congé maladie et le congé administratif.

« Le diagnostic fait lors des états généraux de l’administration publique, suite à la crise socio-politique qu’a connue notre pays le Togo, a révélé que nos textes sont dépassés et inadaptés aux nouvelles exigences d’une administration de développement. Certains organes de gestion de la fonction publique bien que prévus et organisés par un texte spécifique, ne permettaient pas une meilleure gestion des ressources humaines. Aujourd’hui, notre administration dispose d’un nouveau cadre juridique à travers la loi N° 2013-002 du 21 janvier 2013, portant statut général de la fonction publique togolaise et son décret d’application », a déclaré Kossi Kasségnin Donko.

Ce nouveau dispositif juridique, a-t-il poursuivi, n’est pas une panacée de tous les problèmes que connaît l’administration, mais constitue un pas vers l’amélioration.

« A travers cette campagne de vulgarisation, il s’agit pour nous de faciliter l’application effective du nouveau statut général de la fonction publique, en permettant à tous les acteurs concernés d’échanger sur le contenu et avoir la même compréhension des nouvelles dispositions statutaires », a-t-il ajouté.

La rencontre est destinée également à rappeler aux participants, qui sont les acteurs de la fonction publique, les règles de déontologie, les principes et les valeurs du service public, les sanctions et la procédure disciplinaire requise.

« Certains comportements déviants ne doivent plus être acceptés, car, désormais il s’agira pour chaque responsable de service d’examiner de très près, tout comportement préjudiciable au bon fonctionnement du service et de sanctionner à la lumière des éléments objectifs d’appréciation et conformément aux règles en vigueur. C’est pourquoi au cours de cette activité de sensibilisation, un accent particulier sera mis sur les règles d’éthique et de déontologie ainsi que la procédure disciplinaire à suivre en cas de manquement », a martelé le représentant du ministre de la fonction publique.

Par ailleurs, les innovations apportées à ce nouveau cadre juridique méritent d’être mises en exergue notamment la révision de l’âge limite d’accès à la fonction publique qui passe de 35 à 40 ans, la création d’une nouvelle catégorie pour prendre en compte les préoccupations de classement des brevets de technicien supérieur (Bts).

Le cadre prévoit également l’instauration d’un nouveau système d’élévation des agents basé sur le mérite et l’excellence, la révision des conditions de mise en position de stage de formation, la révision de la grille indiciaire ainsi que l’institution d’un nouveau régime des contractuels fondé sur la fonction publique d’emploi.

Pour rappel, le nouveau statut de la fonction publique comporte 262 articles et des dispositions qui renvoient aux textes d’application. Il fera également objet de vulgarisation à Dapaong, Kara, Sokodé, Atakpamé et Tsévie du 21 au 30 novembre 2016.

A la fin de la cérémonie d’ouverture, une remise symbolique des exemplaires du statut a été faite aux responsables de la fonction publique ainsi qu’aux médias.

G.B.

icilome.com