Ghana : Nana Akufo-Addo critiqué après avoir plagié Bush et Clinton dans son discours d’investiture

57
Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, a été pointé du doigt ce week-end pour avoir plagié des pans entiers de son discours d’investiture, samedi à Accra, en s’inspirant des anciens présidents américains, Georges W. Bush et Bill Clinton.
« Je vous demande d’être des citoyens, et non des spectateurs, des citoyens et non des sujets ». Ces mots prononcés samedi 7 janvier lors de son discours d’investiture par le président ghanéen Nana Akufo-Addo, vainqueur du scrutin présidentiel dès le premier tour il y a un mois, sont exactement les mêmes que ceux prononcés à la même occasion par l’ancien président américain, Georges W. Bush, après son élection à la tête du pays en 2001.

La similitude entre les deux discours, mise en exergue par la chaîne télévision privée ghanéenne, Joy News, est sans équivoque, provoquant un tollé sur les réseaux sociaux. Les internautes reprochent également au nouveau chef de l’État ghanéen d’avoir plagié son prédécesseur à la tête des États-Unis, Bill Clinton.

« Bien que les défis soient redoutables, nos forces le sont aussi. Les Ghanéens sont impatients et plein d’espoirs. Et nous devons nous appuyer sur la vision et la volonté de ceux qui nous ont précédé » (« Though our challenges are fearsome, so are our strenths. Ghanaians have been a restless, questing, hopeful people. And we must bring to our task today the vision and will of those who came before us »), a ainsi déclaré Nana Akufo-Addo. Soit mot pour mot un extrait du discours prononcé par l’ancien président américain lors de son investiture en 1993, comme on peut le voir dans cette vidéo.

Selon un communiqué, diffusé par la chaîne privée ghanéenne Joy News dans un post sur Facebook, le directeur de la communication du chef de l’État ghanéen, Eugène Arhin, a présenté officiellement ses excuses, exprimant ses regrets d’avoir omis de faire référence à l’auteur original des citations.

En juillet 2016, Melania Trump, l’épouse du candidat républicain alors en pleine campagne présidentielle américaine, avait été accusée d’avoir plagié des pans entiers du discours de Michelle Obama lorsque le mari de cette dernière était candidat à sa réélection en 2012.

J.A

Togosite.com