Gerry Tamaa en flagrant délit de mensonge

828

Le Président du Nouvel Engagement Togolais (Net) et malheureux candidat à l’élection présidentielle du 25 avril 2015, Gerry Tamaa vient encore de s’illustrer négativement devant les Togolais épris de justice et de démocratie.

Samedi, alors qu’une horde de personnes se préparaient pour rallier le carrefour GTA sur appel du Cap 2015 pour la grande marche, le natif de Siou a fait un post sur les réseaux sociaux qui s’ajoute à sa liste d’incartades.

« J’ai quitté le carrefour GTA à 11 h, après m’y être rendu à 10 h. les populations n’ont pas suivi le mot de mobilisation des politiciens. Il faut en tirer les leçons. La crise est sociale et manifestement doit le rester. C’est la première leçon à tirer. Laissons la société civile et les syndicats régler leurs problèmes. A nous les réformes constitutionnelles et électorales. Bonne journée. Gerry », a-t-il posté sur page facebook samedi.

Or, déjà vers 9 heures, l’on pouvait noter la présence de quelques militants du parti orange qui s’échauffaient au carrefour GTA, avec des musiques engagées en attendant l’arrivée des autres manifestants. Aux environs de 11 heures, un grand cortège s’est formé avec l’arrivée des leaders du Cap 2015 et la horde de manifestants ont battu les pavés jusqu’à Zongo où s’est tenu un meeting.

En tout cas si pour Gerry Tamma, les populations ont boudé le mot d’ordre de mobilisation de Mme Brigitte Adjamagbo Johnson et de ses compères alors que la réalité était toute autre, ceci n’est qu’encore la preuve notoire de sa duplicité. Puisqu’à la veille de la grande marche, ce même Gerry Tamaa, appelait ses militants aussi restreints soient-ils à rejoindre la mobilisation pour la bonne cause.

De plus pour lui, La crise est sociale et manifestement doit le rester pour être résolue par la société civile et les syndicats, prétextant que les priorités sont les réformes constitutionnelles et électorales. Autre preuve que les revendications sociales seraient le cadet des soucis de son parti qui n’a malheureusement jamais rassemblé plus de dix Togolais.

Tout compte fait, les Togolais ne sont pas dupes et savent lire entre les lignes. « Un arbre est reconnu à travers ses fruits », dit-on souvent et il en est de même pour Gerry Tamaa.

JA

www.icilome.com