Gérard Adja : « Nos gouvernants n’ont pas su véritablement communiquer sur les enjeux du sommet »

9

Premier vice-président du parti politique Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS), Gérard Adja, revient sur la portée du sommet sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique. « Les vrais enjeux du sommet sont de faire en sorte que les océans puissent contribuer à l’évolution économique et sociale de nos peuples », rappelle-t-il.

C’est dans une interview accordée à togoportail que Gérard Adja a rappelé l’importance du sommet sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique tenu à Lomé du 10 au 15 octobre 2016.

Les critiques relatives au montant colossal déboursé pour l’organisation ayant débouché sur “la Charte de Lomé” sont normales parce que, estime-t-il, « nos gouvernants n’ont pas su véritablement communiquer sur les enjeux du sommet ».

Le rendez-vous de l’Union africaine à Lomé à la mi-octobre 2016 permettra de réduire la pauvreté, le chômage à travers la promotion de l’économie bleue, soutient le premier Vice-président du parti politique OBUTS.

« Il y a donc lieu de prendre des mesures anticipatives pour sécuriser les océans en vue du développement de l’économie bleue. Les vrais enjeux du sommet sont de faire en sorte que les océans puissent contribuer à l’évolution économique et sociale de nos peuples. C’est ce qu’il fallait communiquer aux gens », ajoute Gérard Adja.

A.H.

icilome.com