Foot: la violence revient au galop dans les championnats

26

Le Togo n’en finit pas avec la violence sur ses terrains de football. La dernière qui fait l’actualité est celle qui a eu lieu le dimanche dernier à Guérin-Kouka lors de la 9ème journée du championnat national de deuxième division. La Fédération vient de réagir face à cette pratique “antisportive”

Dans un communiqué publié lundi,  la Fédération Togolaise de Football (FTF) a d’abord confirmé l’incident qui s’est produit à Guérin-Kouka lors du match entre AS Dankpen et Agouwa. Le communiqué précise que cet incident a entraîné de graves blessés dans le camp du club visiteur. 

L’instance faîtière de football national s’est ensuite décidée à reporter les prochaines confrontations des deux formations. 

“En attendant le résultat des investigations et la décision de la Commission de Discipline, les matchs en retard de la troisième journée prévus le 23 novembre entre As Dankpen et ASCK à Guérin Gouka d’une part, et Agouwa de Koussountou et Tigre Noir de Cinkassé d’autre part, sont reportés à une date ultérieure” a mentionné le 1er  Vice-Président de la FTF dans la note. 

Le Togo a déjà par le passé laisser de mauvais souvenirs à son public sportif en faisant arrêter un championnat national de première division suite à la violence répétée sur les aires de jeu

La plus illustre des violences est celle qui a eu lieu lors de la finale de la 30è édition du championnat militaire et paramilitaire de football où bérets verts et policiers se “sont déclarés la guerre sur un terrain de football”.

TogoBreakingNews.info