Fin à Lomé de la réunion de l’UAM-AFRO

32

Ouverts depuis vendredi, les travaux de la réunion de l’union africaine de la mutualité Afrique de l’ouest (UAM-AFRO) ont pris fin samedi dernier à Lomé.

La rencontre de Lomé a permis aux participants d’échanger sur l’organisation des mutuelles togolaises autour de quatre axes majeurs et de réfléchir sur les bases d’une synergie de solutions en vue de l’harmonisation du cadre mutualiste africain en général et celui du Togo en particulier.

Les échanges ont essentiellement porté sur quatre axes principaux à savoir, la réelle implication des mutuelles du Togo pour que dans les quinze prochaines années, qu’elles puissent couvrir près de 45% de la population du Togo au niveau de la couverture du risque maladie, la disponibilité des offres de soins mutualistes a tous les niveaux pour qu’effectivement le Togo dispose de centres de santé qui permettent un accès facile et de qualité de soins a l’endroit des populations les plus vulnérables, la modernisation des entreprises mutualistes pour les rendre plus productives à l’économie sociale et solidaire en matière de participation au produit intérieur brut, d’offres d’emploi et de protection sociale et l’organisation de fédération du mouvement mutualiste qui soit de véritables mutuelles pour faire leur plaidoyer et défendre le label du mouvement mutualiste.

« Je pense que ces deux jours de réunion nous ont permis d’aboutir à de telles perspectives », à confié Mamadou Soro, Président de l’UAM-AFRO.

La réunion de Lomé à également permis d’agrandir l’affiliation de l’union africaine de la mutualité. De 18 membres, ils sont aujourd’hui 22 membres avec l’intégration de quatre affiliations.

Pour les mutualistes togolais, il urge que le gouvernement accorde une importance particulière aux mutuelles du Togo. Pour cela, les participants entendent faire un plaidoyer pour faire comprendre au gouvernement la nécessité de la mise en place d’une politique nationale de la santé face au rôle que jouent les mutuelles dans la société.

Pour les mutualistes togolais le défi est grand et les objectifs précis.

« Notre objectif c’est de permettre à tous les togolais d’être membre d’une mutuelle et donc d’assurer sa famille dans le domaine de la santé et ceci les mutuelles arrivent à élargir leurs bases pour développer d’autres produits comme nous l’avions dit de pouvoir couvrir les risques longs et de surpasser toutes les limites qu’on fait aux mutuelles », a précisé Ghislaine Saizonou-Broohm, Présidente du cadre national de concertation de la mutualité au Togo (CNCMUT) à la fin des travaux.

DBD

icilome.com