Faure-vi le 6ème prégo le plus smart d’Afrique. Yep !

168

En Afrique, on devient président de la République par un tour de passe-passe. Il suffit parfois d’être, le plus aimé des fils de son paternel ou de disposer des armes pour hériter du fauteuil présidentiel. On doit être dans un pays normal pour espérer passer par les urnes pour y accéder.

Faure-vi le 6ème prégo le plus smart d’Afrique. Yep !

Normalement, il faut faire de grandes études et maîtriser la chose politique. Point n’est besoin lorsque nous sommes sur le noir continent. Il faut juste faire des raccourcis et accéder au pouvoir. Pas besoin d’avoir le Bac. Ce n’est pas de la mystification, allez demander à Jacob Zuma d’Afrique du Sud, Joseph Kabila de la République démocratique du Congo, Ismaïl Omar Guelleh de Djibouti, Omar El Béchir du Soudan, Yahya Jammeh de Gambie, Paul Kagamé  du Rwanda et Mohamed Ould Abdel Aziz de Mauritanie.

Que cela ne vous effleure l’esprit une seule seconde que le nom de notre «prégo gnassional » va figurer sur cette liste.   Le « p’ti » a bien été à la fac   et a obtenu une Maîtrise de gestion à l’université Paris-Dauphine et un MBA à George Washington. D’ailleurs, le site « The African Exponent » a  réalisé une étude sur les chefs d’Etat africains qui ont reçu la meilleure éducation. Le classement est réalisé sur la base de leur cursus universitaire.

On n’a jamais réussi à comprendre le grand amour du fils du père  pour le chiffre 6. Il est né le 6 juin 1966, soit  6-6-66 et a occupé la 6è place au classement des présidents les plus smart d’Afrique. En haut du tableau, le roi Mohamed VI du Maroc, suivi par Peter Mutharika (Malawi), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Mulatu Teshome (Ethiopie), Ameenah Gurib (Maurice). C’est la présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf qui vient juste derrière le Prince. On « savaissait » que notre prégo est un gentleman, maintenant c’est plus que confirmé.

Source : Liberté

27Avril.com