Fabre ne veut pas jouer les croquemorts

12

Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC (opposition) en est convaincu. La création d’une commission de réflexion sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles n’a qu’un seul objectif, enterrer l’accord politique global.

Connu pour ses trois initiales ‘APG’, le texte avait été signé il y a 11 ans entre les formations de la majorité et de l’opposition.

Un document destiné à moderniser la vie politique.

Depuis le Togo a profondément changé et l’APG est obsolète.

Seuls quelques vétérans de l’opposition comme M. Fabre s’accrochent encore à cet accord.

“Cette commission de réflexion sur les réformes  à notre sens, a pour mission d’œuvrer à l’enterrement pur et simple de l’APG’, écrit le patron de l’ANC dans un courrier adressé à Awa Nana-Daboya, la présidente de la commission.

Il ne reconnaît à cet organe aucune légitimité.

Le gouvernement s’est engagé à mener des réformes de fond. Il a souhaité recueillir les avis des partis politiques, de la société civile, des simples citoyens et de personnalités et d’experts pour identifier des pistes et faire des propositions sur la nature des changements à opérer sur le plan institutionnel et constitutionnel.

Republic Of Togo