Eradiquer les épidémies d’ici 2030

135

La cinquième Conférence triennale de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme se poursuit ce samedi à Montréal en présence du président Faure Gnassingbé.

L’objectif est de récolter 13 milliards de dollars pour venir à bout de ces épidémies dévastatrices, notamment en Afrique.

Trois maladies pour lesquelles un Fond mondial a été créé. 

La conférence de Montréal a deux objectifs clairs : le premier, à long terme, est d’éradiquer ces épidémies d’ici 2030 conformément aux engagements des Nations Unies. Le deuxième, plus immédiat, consiste à lever 13 milliards de dollars afin de couvrir les opérations de 2017 à 2019.

Faure Gnassingbé et le gouverneur général du Canada

Dans la matinée, Faure Gnassingbé s’est entretenu avec Mark Dybul, le directeur exécutif du Fonds mondial. Les deux hommes s’étaient déjà rencontrés fin août à Nairobi lors de la TICAD VI, le sommet Afrique-Japon.

Le Togo est un important bénéficiaire du Fonds et espère que la mobilisation de ressources lui permettra de lutter encore plus efficacement contre le sida, le paludisme et la tuberculose.

Le chef de l’Etat a également échangé dans la matinée avec David Johnston, le gouverneur général du Canada, le représentant de la reine Elisabeth.

De nombreuses personnalités participent à la conférence parmi lesquelles Bill Gates, le chanteur Bono et le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.

Republic Of Togo