Communiqué sanctionnant le Conseil des Ministres du vendredi 07 octobre 2016

101

COMMUNIQUE
 
——–

 
Le conseil des ministres s’est tenu, ce vendredi 07 octobre 2016, au Palais de la
 
Présidence de la République, sous l’autorité du Président de la République, Son
 
Excellence, Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé .
 
Le conseil a écouté une (01) communication.

 
Cette communication rappelle les objectifs du sommet extraordinaire de l’Union Africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique que notre pays accueille du 10 au 15 octobre 2016 ainsi que du projet de Charte de Lomé
qui sanctionnera les travaux des chefs d’Etat.
 
Le sommet de Lomé se situe dans la dynamique de la réflexion touchant à la recherche d’une approche à la fois continentale et mondiale permettant de discuter et de décider des mesures qui répondent aux risques et dommages que subissent les pays, les peuples et les opérateurs économiques, importateurs comme exportateurs, tant du Nord que du Sud, du fait de la criminalité en mer.
 
Décidé à la suite d’une initiative de Son Excellence Monsieur le Président de la République, cette rencontre consacre également l’ambition du continent africain de disposer pleinement de ses potentialités maritimes pour trouver des solutions efficaces et durables aux problèmes de l’analphabétisme, de la misère, de la précarité et de la pauvreté.
 
Les réflexions et les échanges porteront sur la piraterie maritime, la pêche illicite non déclarée et non réglementée, les trafics illicites de tout genre transitant par la mer, et la préservation de l’environnement marin.
 
Le projet de charte qui sera soumis à la validation des chefs d’Etat, consacre un important volet à la lutte contre la criminalité et les menaces en mer. La charte de Lomé établit les fondements des principales obligations des Etats parties tout en réaffirmant l’effet des traités et des accords bilatéraux, régionaux et internationaux régissant la matière.
 
S’appuyant sur la Stratégie Africaine Intégrée des Mers et des Océans à l’horizon 2050, adoptée par la conférence de l’Union Africaine en janvier 2014, le projet de charte traitera des mesures de prévention et de lutte contre la criminalité maritime, ainsi que des engagements et des devoirs des Etats Parties en termes de mesures socio-économiques à prendre.
 
Le projet de charte, traite également de l’économie bleue qui à travers la pêche, l’aquaculture, le tourisme maritime, le développement des installations portuaires, entre autres, permettra de créer des emplois, mais aussi d’assurer une exploitation raisonnée, judicieuse et pérenne des ressources disponibles.
 
Il prévoit la création d’un fonds de sécurité et de sûreté maritimes afin de rendre les Etats autonomes dans la prévention et la lutte.
 
Sont attendus au sommet de Lomé, plus de 3.000 invités au rang desquels figurent d’éminentes personnalités.
 
En marge du sommet de Lomé, d’autres évènements seront organisés sur l’esplanade
 
du palais des congrès de Lomé du 10 au 15 octobre 2016. Ces évènements réuniront les meilleurs spécialistes du monde maritime engagés pour le continent en vue du partage d’expériences entre les différents acteurs du monde maritime, et permettront de proposer des pistes de réflexion sur les actions à mener dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie pour la mer.
 
Le Gouvernement invite la population à davantage de civisme pour la réussite du sommet.
 
Fait à Lomé, le 07 octobre 2016
 
Le Conseil des ministres

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

TogoActualité.com