CAP 2015 à Dapaong : Un militant habillé en t-shirt UNIR prône l’Union de l’opposition

326

Revenant d’une sortie personnelle, il est apprend à l’improviste que CAP 2015 était en meeting dans la ville. Il se dépêche sur les lieux, habillé en T-shirt à l’effigie du parti UNIR, avec l’image de Faure Gnassingbé dessus.

Brigitte Adjamagbo-johnson présidente du CAP 2015 qui entretenait alors la foule, se saisit de l’occasion, et en toute sympathie illustre l’exemple du jeune homme pour corriger le phénomène de « manger ici, voter là-bas ». Une pratique qui veut qu’un militant d’un parti donné soit libre de jouir des opportunités d’un autre parti, tout en gardant son choix politique.

« Nous devons prendre la résolution d’abandonner ces habitudes », a-t-elle conseillé à l’assistance. Mais le jeune garçon a à son tour demandé humblement le micro, puis après avoir souhaité la bienvenue à CAP 2015, a déclaré : « Si deux personnes luttent contre une seule personne, et les deux personnes se querellent entre elles-mêmes, est-ce qu’elles pourront combattre la personne-là ? », a-t-il posé dans un premier temps.

« Non » répondait-on de partout dans la foule. Puis au jeune homme de conclure : “C’est pourquoi dans votre lutte, il y a parti au pouvoir et opposition… donc c’est deux (Ndlr – deux camps). Donc il faut avoir deux candidats et c’est propre”.

Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson a rapidement compris que le jeune homme parlait de l’union de l’opposition et même du candidat unique de l’opposition. Les applaudissements qui l’accompagnèrent ont aussi traduit qu’ils sont nombreux ces militants qui réfléchissent dans ce sens.

Mais sur ce sujet, le Chef de file de l’opposition avait affiché sa désapprobation, estimant toutefois que CAP 2015 était ouvert à qui adhère seulement à leur idéologie de combat.

A.L

icilome.com