CAN 2017 : Les Eperviers du Togo rencontrent ce vendredi des Lions de l’Atlas blessés

51
CAN 2017 : Les Eperviers du Togo rencontrent ce vendredi des Lions de l’Atlas blessés

Après leur belle prestation contre les Eléphants de la Côte d’ivoire lundi dernier (1-1), Les Eperviers jouent un match important ce vendredi au stade d’Oyem (nord de Libreville au Gabon) contre les Lions de l’Atlas, battus sur la plus petite des marques lors de leur premier match de poule, par la République démocratique du Congo (RDC).

Une victoire des Eperviers contre le Maroc signifie que le Togo aura multiplié ses chances de qualification pour les quarts de finales de la 31ème Coupe d’Afrique des nations (CAN). Mais il faut s’attendre à des 90 minutes de feu, vu que les Lions de l’Atlas ne se laisseront pas marchés dessus et sachant bien qu’une seconde défaite les conduirait directement à sortir de la compétition continentale.

Conscients de la situation, les Eperviers du Togo, avec à leur tête le sélectionneur, Claude Le Roy, ont observé un dernier entrainement ce jeudi au stade de Bitam (au nord d’Oyem) pour peaufiner une stratégie gagnante, a constaté sur place un reporter de l’Agence de presse Afreepress.

Pendant environ deux (2) heures, les rapaces ont fait plusieurs exercices basés sur le collectif avec en toile de fond un jeu qui mettra l’accent sur la construction de balles. Les coups de pied arrêtés ne sont pas laissés au hasard.

Ce dernier entrainement s’est déroulé dans une ambiance de gaieté. A la fin de la séance, les Eperviers du Togo ont eu la visite d’une délégation d’une dizaine de députés togolais qui a fait le déplacement du Gabon pour féliciter les joueurs togolais et leur réitérer le soutien de tout le peuple togolais. C’est en présence du président de la Fédération togolaise de football (FTF).

La délégation de députés a été conduite par Gerson Dobou, lui-même président d’un club de première division au Togo.

« Nous les encourageons à aller plus loin. Nous sommes venus leur dire que l’Assemblée nationale est derrière eux et le peuple togolais aussi. Nous sommes très confiants et nous attendons un miracle et nous ne comptons pas rentrer au pays avant le 5 février », a indiqué le président de la délégation.

Telli K.

icilome.com