Cambriolage du Secrétariat du Gouvernement : Les faits selon Palouki Massina

52

Le Secrétariat général du gouvernement a été cambriolé la semaine dernière. Comment cela a pu être possible ? Qui peuvent en être les auteurs ? Palouki Massina, l’occupant des lieux s’explique.

« Personne n’a vu le ou les cambrioleur(s) », déclare le Secrétaire général du gouvernement dans les colonnes du confrère L’Alternative de ce matin. « Aucune porte n’a été défoncée. Par contre, il y a des fenêtres coulissantes à l’intérieur du bâtiment qui ont été forcées, ce qui donne à penser que la personne détient au moins une double des clés d’accès », ajoute-t-il.

Le voleur a emporté un ordinateur portable, une tablette et un téléphone, confirme Palouki Massina. « Cela veut dire que la personne est intéressée par le matériel informatique. Il y avait d’autres choses que la personne aurait pu prendre, des boissons par exemple. Aucun document n’a été emporté. Même pas une feuille de papier. Cela suppose que c’est quelqu’un qui connaissait les bureaux et qui savait qu’on mettait ces choses à ces endroits », oriente-t-il.

Malgré ces explications l’inquiétude demeure. Comment un lieu aussi stratégique et sécurisé peut-il faire l’objet d’un cambriolage sans qu’il n’y ait pas de traces ?

Mystère !

A.H.

icilome.com