Ça ne va pas à la société SIVOP

35

On ne parlera jamais assez de la situation peu enviable des employés togolais dans les sociétés de la zone franche. Cette semaine, ce sont les travailleurs de la société SIVOP-Togo qui se font parler d’eux, à travers des mouvements de mécontentement.

Les machines ont arrêté de tourner mardi et mercredi à la société SIVOP spécialisée dans la production et la commercialisation des produits de beauté. Les employés, exaspérés par le silence de leur employeur face à la situation précaire dans laquelle ils travaillent, ont décidé de se faire entendre. Ils se sont mobilisés devant la société et ont crié leur ras-le-bol.

Ils protestent contre le refus du Directeur général de SIVOP-Togo de payer la gratification et de les satisfaire sur un certain nombre de points contenus dans une plateforme revendicative. Ils dénoncent également des traitements inhumains et dégradants infligés à certains ouvriers dans la boîte.

A les en croire, les portes de l’usine resteront fermées jusqu’à ce que les revendications ne soient satisfaite.

Nous y reviendrons.

I.K

icilome.com