Atterrissage forcé de deux avions à Agbalépédo

980

L’Afrique ne cessera jamais de surprendre avec ses mystères. Ce matin, deux avions « nocturnes » ont effectué un atterrissage forcé sur l’aire de jeux du quartier Agbalépédo.

La mystérieuse scène a rassemblé une grande foule. En effet, il s’agit de deux présumées sorcières qui ont atterri de force à l’aube de ce mardi. Des témoins indiquent que toutes les deux étaient des oiseaux avant de se transformer en humain.

« Un sachet est tombé et il semblait contenir quelque chose puisqu’il bougeait. Donc un homme qui passait a pris le bâton et l’a frappé. C’est ainsi qu’elle s’est transformée en une vieille dame. En ce moment, l’autre oiseau passait et a voulu venir à la rescousse de la première, mais ça s’est mal fini pour elle aussi », raconte un témoin.

Les recoupements font état de ce que la plus âgée des deux sorcières, Gada Kafui, habite le quartier Agbalépédo dans les encablures de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) tandis que la plus jeune, Djigbodi, vit à Djidjolé à Lomé.

A les en croire, elles auraient rendu visite à un féticheur à Totsi dans la nuit du lundi. Mais les rituels exigeaient du sang humain.

« Nous nous sommes alors envolés avec le féticheur à la recherche du sang quand nous avons subitement atterri sur les pavés d’Agbalépédo. Mais le féticheur est parti sans nous », ont–elles confessé.

En tout cas, la population n’est pas allée de main morte avec elles. Les deux présumées sorcières ont été tabassées avant l’arrivée des forces de l’ordre sur les lieux.

JA

Lomechrono.com