Assemblée Nationale : L’absentéisme a le vent en poupe

26

En juillet seulement, le président de l’Assemblé nationale dénonçait l’absentéisme qui prévalait lors des séances à l’hémicycle, invitant ses collègues à plus de responsabilités.

Revenus des vacances, le taux d’absence lors de la séance de jeudi peut passer dans l’ordre des 50%, comme d’habitude. Certes, certains députés sont en mission, mais pas au point de justifier ces forts taux d’absentéismes à l’Assemblée Nationale.

Les bancs sont de plus en plus vides, et il est difficile de savoir où vont les absents. Curieusement, lorsqu’il s’agissait d’une fête grandiose à Kara avec des boissons à flots, le palais des congrès était inondé. Ils étaient tous présents.

Malheureusement, la plupart de ces hommes et femmes qui passent pour des élus du peuple, se font désirer jusque dans leurs circonscription électorales où d’autres n’ont même pas de bureaux et d’adresses précises par le biais desquelles les collectivités à la base peuvent les contacter.

A l’instar du régime en place, certains élus n’attendent que la prochaine campagne électorale, pour retourner dans leur base et jouer les démagogues, amadouer le peuple qui se laisse aussi faire et garantir leurs émoluments pour un nouveau quinquennat.

Cependant, il n’y aura que quelques rares et surtout les mêmes qui portent les soucis du peuple à coups d’investigations et d’interpellations ne serait-ce que pour dissuader le grand banditisme au sein de la classe dirigeante.

A. Lemou

icilome.com