Appel du MMLK à boycotter les produits libanais sur le marché togolais

27

Suite aux abus, à l’exploitation humaine, à la violence, au non-respect des procédures judiciaires des textes judiciaires et des lois sociales par les Libanais au Togo, le Mouvement Martin Luther King appelle à une campagne de boycott de leurs produits dans le pays. Lire la déclaration !

Le MMLK s’insurge contre les comportements inhumains, sauvages, rétrogrades, insolents et violents des étrangers au Togo dont au premier rang les Libanais et appelle à boycotter leurs produits de tous genres dès ce 28 novembre 2016 jusqu’à nouvel ordre.

En effet, il est connu de tous que les étrangers en général et les Libanais en particulier, se comportent au TOGO et en Afrique comme sur des territoires conquis par le Liban. Connu comme des peuples très migrants, les Libanais ont très tôt envahi les pays côtiers du continent Africain dès les lendemains de ses indépendances et se retrouvent au premier plan du secteur économique et commercial.

Du coup, ils ont eu du monopole dans le commerce général, de l’agro-alimentaire et industriel, de l’imprimerie et de la papeterie, de la quincaillerie, de l’import et export de vente des véhicules d’occasion et surtout ont une présence remarquable dans les sociétés de la Zone Franche. Ils deviennent de véritables pourvoyeurs d’emplois dont ils profitent malheureusement pour humilier et sacrifier les togolais sur l’autel d’injustice et du gangstérisme d’État. Avec la facilité dont ils jouissent auprès de l’administration publique et sécurité, les opérateurs économiques expatriés ont pour dénominateur commun l’exploitation sauvage des citoyens, le refus de se plier aux instances judiciaires, l’arrogance, l’insolence, la violence comme si ils ont le droit de mort et de vie sur les Togolais. Bref, le mépris et l’assujettissement sont effectifs et indéniables. La force de leur pouvoir économique et financier leur confère une suprématie sans égale sur l’administration togolaise comme en témoignent souvent leurs propos orduriers et provocateurs dans un pays où ils sont pourtant étrangers. Quel sacrilège !

“Ils auraient la justice togolaise dans leurs poches, ils seraient des protégés des forces de sécurité dans toute leur hiérarchie, ils nourriraient beaucoup d’autorités togolaises, ils seraient prêts à dépenser pour brouiller la justice que de répondre aux besoins légitimes des employés.” Ces propos ne semblent pas être gratuits ni fortuits puisque les faits sur le terrain confirment les paroles. Forts de ces appuis qui se nourrissent d’impunité et de déni de justice, les étrangers sans inquiétude poursuivent allègrement leurs manigances et leurs dérives et finissent par réduire les togolais à l’esclavage et à un peuple impuissant devant leurs bourreaux. Le peuple est foulé aux pieds sans droits, les employés licenciés abusivement avec des paroles ordurières, outrageuses et aberrantes travaillant beaucoup mais avec des salaires insignifiants et exécrables. Pourtant, les heures de travail sont largement au-delà du code de travail.

Pour le MMLK, trop c’est trop et c’est assez pour mettre fin à la suprématie et l’hégémonie de ces expatriés sur les autochtones, loin des considérations xénophobes.

Malgré que les Libanais continuent de rapatrier leurs revenus en fonds énormes et colossaux vers leur pays natal, les jeunes filles travaillant dans le secteur domestique dans ce pays sont maltraitées, marginalisées et humiliées dont l’issue se solde par des morts dramatiques. Avec cette ingratitude criarde des Libanais envers les africains dont pourtant le continent offre de très opportunités d’affaires.

Face à ce tableau sombre qui illustre les relations entre les Africains et les Libanais, le Mouvement Martin Luther King considère que tout est non profitable et préjudiciable au continent africain et appelle à une campagne de boycott des produits Libanais au Togo en signe de protestation contre leurs dérapages et leurs dérives dans notre pays.

Le Président,

Pasteur EDOH K.KOMI

icilome.com