53% des personnes adultes ont besoin d’une éducation financière.

68

Du 17 mars au 24 Avril 2016, l’Institut National des Statistiques et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) a réalisé une enquête, première du genre, sur l’accès des Togolais adultes aux services financiers. Un échantillon de 5197 ménages à l’échelle nationale a été pris en compte et les résultats s’avèrent impressionnants.

Au terme de l’enquête Fin scope, il apparaît que 60% des Togolais de 15 ans et plus ont accès aux services financiers dont 18% seulement font recours aux banques pendant que 42 % végètent dans l’informel.

Côté accès au crédit, la tendance est à l’inverse : 17% ont accès au crédit dans l’informel, tandis que les institutions financières rentabilisent 27%.
De même, seulement 20% des adultes épargnent dans les institutions financières tandis que 22% font recours à l’informel et 13% conservent leur épargne dans les maisons.

L’étude indique aussi que 19% seulement ont souscrit à une assurance tandis que 50% soutiennent ne rien savoir de l’assurance maladie. 28% ne savent rien du fonds de retraite et seulement 24% font usage des monnaies électroniques et des services de transferts monétaires.

Il est aussi établi que 22% des adultes font confiance aux institutions de microfinance (IMF) tandis 53% ont besoin d’une éducation financière.
Les résultats de l’enquête ont été rendus publics mardi dernier en présence de la ministre en charge du Développement à la base et de l’emploi des jeunes et de l’ambassadeur de l’Union Européenne au Togo ainsi que d’autres membres du gouvernement.

Les résultats concourent à une catégorisation de l’inclusion financière, du point de vue de la demande en services financiers, de toute la population adulte (hommes, femmes, filles et garçons de 15 ans et plus).

A.L

icilome.com