26ème anniversaire du 5 octobre : La CDPA fait le bilan et lance l’ «opération siège rose »

44
26ème anniversaire du 5 octobre : La CDPA fait le bilan et lance l’ «opération siège rose »

« La lutte ouverte le 5 octobre 1990 a permis d’obtenir des gains inestimables. Nous pouvons parler de la liberté d’expression, de la liberté de presse. Aujourd’hui, grâce à la Charte des partis politiques, on a mis fin au parti unique, parti d’Etat. La lutte nous a permis d’obtenir une nouvelle Constitution, nous en sommes encore à nous battre pour obtenir les réformes institutionnelles et constitutionnelles, nous en sommes encore à demander l’organisation des élections locales ».

C’est ce qu’a déclaré ce mercredi à Lomé, Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson, Secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), à l’occasion du 26ème anniversaire de la date du 5 octobre qui avait marqué le début de l’instauration de la démocratie au Togo.

Les avancées observées depuis ce « printemps togolais », selon elle, ne sont pas uniquement le résultat des combats menés par l’opposition, mais de la volonté des autorités politiques d’évoluer vers plus de liberté, vers plus de démocratie.

« 5 octobre 1990-5 octobre 2016, cela fait 26 ans déjà que la jeunesse togolaise s’est dressée pour dire non à la dictature et au régime RPT qui s’est imposé aux Togolais depuis 1967. Ce jour-là, feu Eyadéma apprit à ses dépens ce que la colère d’un peuple veut dire. Parce que des jeunes avaient osé, le processus de démocratisation fut amorcé au Togo. Mais 26 ans après, ce processus évolue toujours entre espoir et désenchantement », a-t-elle dressé.

La CDPA demande expressément au pouvoir togolais de se ressaisir et de faire procéder « sans plus attendre » aux réformes politiques restaurant, entre autres dispositions, la limitation du mandat présidentiel et les élections présidentielles à deux (2) tours, aux réformes électorales en instituant un cadre électoral fermant, dit le parti dans une déclaration liminaire, « la porte aux fraudes et aux élections locales attendues par le peuple depuis plusieurs décennies ».

La Secrétaire générale de la CDPA, trouve par ailleurs que le temps est venu de mettre fin à la « monarchie » qui selon elle, s’installe au Togo et en Afrique. Elle dit prendre à témoin le cas de l’élection présidentielle dernière au Gabon et les « contorsions » du président Joseph Kabila en République démocratique du Congo.

Au cours de l’anniversaire, l’ « opération siège rose » a été faite devant les journalistes. « L’acte que nous venons de poser est la détermination de la CDPA en tant que parti portant un certain nombre de valeurs qui sont des valeurs de la sociale démocratie dont notre pays a besoin. Sa détermination à puiser davantage dans ses valeurs les ressources dont le parti a besoin pour continuer à jouer le rôle de premier plan que nous avons commencé à jouer dans ce pays depuis 1987 », a-t-elle précisé.

Une campagne jeunesse rose à la reconquête de Lomé opèrera aux endroits suivants : Siège de la CDPA, le marché de Bè, les rails d’Akodésewa, le port TP3, l’esplanade du marché de Hédzranawoé, le marché de Totsi, la station gare routière Agbalèpédogan, Agoè Assiyéyé et Adidoadin.

Bernadette A.

icilome.com