11ème conférence de l’ALDEPAC à Lomé : L’amélioration des politiques migratoires au centre des débats

25
11ème conférence de l’ALDEPAC à Lomé : L’amélioration des politiques migratoires au centre des débats

La 11e conférence annuelle de l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe, le Pacifique, l’Afrique et les Caraïbes (ALDEPAC), une organisation regroupant en son sein des parlementaires de plusieurs pays issus des quatre (4) coins du globe partageant des valeurs libérales démocrates, a été ouverte ce vendredi à Lomé par le Premier ministre, Komi Sélom KLASSOU.

Placée sous le thème : « des solutions économiques, sociales et environnementales inclusives pour accompagner la migration : une stratégie libérale », cette conférence à laquelle prennent part plusieurs personnalités, dont Louis MICHEL, Co-président de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE et Co-président de l’ALDEPAC et Johan VAN HECKE, Coordinateur politique et membre fondateur de l’ALDEPAC, vise à structurer une réflexion proactive en vue de faire des propositions pour une amélioration des pratiques et politiques migratoires, au service du développement.

« Il s’agit de contribuer à éclairer les choix politiques sur les déterminants économique, social et environnemental des migrations et à élaborer des stratégies structurantes pétries des valeurs qu’incarnent et que véhiculent les Libéraux et démocrates à savoir promouvoir une société juste, libre et ouverte qui permette à chacun de ses citoyens de partager pleinement dans la société en leur offrant, par la même occasion, l’opportunité d’exploiter leur potentiel, loin de la pauvreté, de l’ignorance et de la discrimination », a indiqué M. KLASSOU.

« Des images choquantes de migrants entassés dans les lieux insalubres aux portes de l’Europe, des corps sans vie d’Africains rejetés et repêchés par centaines en Méditerranée, fuyant la guerre et l’indigence, nous sont régulièrement servies. Cette situation intenable doit davantage interpeller vivement notre conscience collective en tant que représentants de peuples et en tant que gouvernants. Pour ce faire, nous devons revisiter les stratégies de partenariat, repenser le développement et en finir avec la pauvreté », a déploré le Premier ministre.

Le choix cde Lomé, selon lui pour abriter cette conférence internationale revêt une importance capitale : « ce choix consacre de nouveau Lomé comme carrefour des grandes rencontres internationales », a-t-il précisé.

« Le Togo est un pays stable qui garanti la liberté de ses citoyens, la liberté d’expression, d’association, un pays qui a fait des progrès remarquables, les nouvelles infrastructures, le nouveau aéroport, un port en extension. Le Togo devient de plus en plus important et incontournable en Afrique. Grâce aux efforts du président Faure Gnassingbé, le Togo change », a indiqué pour sa part Johan VAN HECKE, Coordinateur politique et membre fondateur de l’ALDEPAC.

D’après l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), environ 3.162 personnes sont mortes ou disparues en mer Méditerranée en 2014 en tentant d’immigrer en Europe. D’autres statistiques faisaient déjà ou font froid dans le dos.

Bernadette A.

icilome.com